Le Jura :plaine et montagne.
De Dole ( à 11 h ) à la Suisse ( à 17 h ).

dont les armes et la

devise sont "Justitia et Armis DOLA"


Une fois à Dole, vous voudrez certainement y séjourner un certain temps comme de nombreux touristes amateurs de belles pierres. Vous tomberez sous le charme de beaux hôtels particuliers et d'escaliers datant pour la plupart des 17ème et 18ème siècles.

Vous aurez envie de flâner dans le secteur sauvegardé (un des plus étendus de France, après celui du Marais à Paris), de vous promener le long des nombreux plans d'eau et bien entendu de visiter la maison natale de la gloire locale Louis Pasteur et d'observer les importants aménagements réalisés récemment sur la rive gauche du Doubs.

Il vous faudra également visiter le musée des Beaux Arts, l'Hôtel Dieu à présent centre multi-média et surtout l'imposante collégiale de style gothique flamboyant dominant fièrement la vieille ville. Cette basilique est le monument religieux le plus vaste de Franche-Comté, et c'est bien sûr le bâtiment le plus important de la ville construit à partir de 1509.

Vue aérienne de Dole.


La collégiale vue du bord du canal du Rhône au Rhin.



Vestiges du pont roman sur le Doubs côté rive gauche.





Ce logo universellement connu fut créé par Benjamin Rabier en 1924 pour illustrer les boîtes de fromage fondu " La Vache qui Rit" fabriqué à Dole.
barak

Humour vache.

(Le Caire, Février 2011)

 

 

 

 



La "Dame Souveraine" dominant majestueusementt la vieille ville.

Au premier plan (à gauche) une arche du pont roman (XIIeme siècle),
et à l'arrière plan la collégiale s'apprêtant à dévoiler ses charmes
dès les premiers frimas.

 

 




 

 



 

Le centre ville historique se visite à pieds.

N'hésitez pas à pousser quelques portes pour découvrir des cours intérieures

pittoresques de toute beauté.






La Collégiale se voit de très loin au delà du Doubs
sur la route de Falletans.



Canal du Rhône au Rhin et déversoir





Reflets de la vieille ville au "Prélot"


Promenade le long du quai Pasteur menant à la maison natale de Louis Pasteur.



Le Siege de Dole (1636) : gravure de Nicolas Labbé illustrant
le siège infructueux de Dole par les troupes de Condé


Un orage menace sur la collégiale



Le "Paquier" inondé.



Un très beau Nymphée du XVIIIeme construit pour un particulier à proximité du Doubs et alimenté par une fontaine, mériterait restauration.

Elégante vasque du 18eme, rue du Collège

(Attiret-Cassard)


Tête de dragon ?
Feux d'artifice tirés pour la Pentecôte 2006.
.




Un visiteur voisin matinal inattendu.


Avec un peu de chance -et si vous aimez la musique baroque- vous pourrez écouter l'orgue exceptionnel construit dans la collégiale entre 1750 et 1754 par K J Riepp, un "orgelbauer" allemand d'origine, grand amateur et négociant de vins de Bourgogne.

L'instrument a miraculeusement conservé la plupart de ses jeux d'origine et est considéré comme l'un des exemples les plus précieux d'une longue tradition de facture d'orgue dans la région, encore vivante aujourd'hui grâce à des facteurs comme Bernard Aubertin, maître d'art à Courtefontaine dont les récentes (2005-2010)) créations à St Louis-en-l'Ile à Paris et à la Mariagerkirke au Danemark sont déjà considérées comme de véritables chefs d'oeuvre.





La Cité Sainte par M. Calka (effet de transparence)


Un autre exemple remarquable d'art religieux contemporain :
l'église St Jean l'évangéliste construite en 1964 sur des plans de l'architecte Anton Korady (1931-19??) ornée de bas-reliefs monumentaux réalisés en métal par le sculpteur Maurice Calka (1921-1999) sur le thème de l'apocalypse.
Cet édifice
vient de recevoir le label "patrimoine du XXeme siècle".





Pont Louis XV sur le Doubs



Canal du Rhône au Rhin dans la brume matinale.



Canal des Tanneurs dans la partie ancienne de la ville.






Canal du Rhône au Rhin






Durant votre séjour à Dole, vous pourrez aller jusqu'à Chevigny (D 475 vers Gray, à environ 12 km par Rainans) pour voir les restes d'un castel médiéval malheureusement détériorés à la suite de pillages en règle.




Seuls subsistent une aile de cette bâtisse reconstruite récemment et habitée par le propriétaire actuel, les murs d'enceinte et quelques souterrains.


Ne manquez pas de pousser jusqu'à Arc et Senans, par delà la forêt de Chaux (une des plus vastes de France) pour visiter la saline royale, chef d'oeuvre de Claude Nicolas Ledoux (XVIII° siècle).

________________________________________________________________________________________________________________________

Tout au long de votre parcours au delà de Chevigny, vous pourrez découvrir des croix pattées dans le secteur de la Serre, le site du Mont Roland ainsi que les localités d'Auxonne, St Jean-de-Losne, Menotey, Frasne, Montmirey, Offlanges, Thervay, Brans, Pesmes, la vallée de l'Ognon, et l'Abbaye d'Acey. C'est là que vous pourrez aussi admirer un géant de la nature : le Chêne de la Manche.

Et si vous avez le temps de pousser un peu plus loin, vous pourrez aller jusqu'à Château-Châlon et Baume-les-Messieurs sur la route de Lons-le -Saunier,ex-ville de garnison de triste mémoire : vous découvrirez des sites remarquables.


Aurore boréale ? Non, simplement un nuage menaçant chargé de sable comme on en voit parfois dans le ciel de Dole.

Coucher de soleil estival sur la ville.
Petite ouverture sur l'infini ?

Bourrasque sur l' A 39.

Orage de printemps sur Dole.

 

Crépuscules d'été sur Dole


Dole est jumelée avec plusieurs villes d'Europe parmi lesquelles :
TABOR en République Tchèque, une ville de moyenne importance possédant de nombreux monuments baroques typiques de la Bohème du Sud dont les liens avec Dole sont issus d'un partenariat universitaire de tourisme,

LAHR en Allemagne, à proximité de la Forêt Noire et de la Suisse,

KOSTROMA en Russie berceau de la dynastie des Romanov avec le célèbre monastère de St Ipatius sur les bords de la Volga,

SESTRI LEVANTE
en Italie,

CARLOW
en Irelande,

NORTHWICH
en Angleterre
.




All rights reserved.

Toute reproduction de ce site requiert l'autorisation de l'auteur..

(Voir contact ci-dessus).

©