Page in English

De l'instrument le plus modeste au plus somptueusement baroque



Orgue de Valère à Sion (Valais) 1430 ?
Sans doûte le plus ancien au monde




Orgue Joseph Gabler de l'abbaye de Weingarten (Allemagne)
1737 - 1750




La facture d'orgue relève d'une alchimie complexe mettant en oeuvre
des éléments aussi différents que le bois, le métal, l'ivoire, l'ébène, le cuir, l'air etc
pour obtenir un instrument modeste ou gigantesque dont l'esthétique et le son
peuvent parfois plonger le profane dans un sublime état de mystère
voire d'extase encore amplifié par la réverbération acoustique des voûtes de l'édifice.
Rien d'étonnant que ce soit dans le Jura où se conjuguent tous ces éléments
que l'art de la facture ait trouvé un terrain propice avec la maîtrise et le savoir-faire
d'artistes experts tels que Bernard Aubertin, installé près de Dole.
L'orgue Riepp de la collégiale de Dole demeurant un chef d'oeuvre unique en la matière.
C'est en vérité avec et par l'orgue que peut s'accomplir
l'adéquation parfaite entre la beauté plastique du graphisme des lignes d'écriture d'une partition,
le sens du texte illustré, l'esthétique du buffet et le rendu harmonique de l'instrument
comme c'est le cas dans ce choral
de l'Orgelbüchlein de J S Bach
"Wer Nur Den Lieben Gott Läst Walten"



Dans lequel la basse obstinée soutient et relance sans relâche le cantus firmus

sur un rythme syncopé dynamique illustrant le texte du choral :

Wer nur den lieben Gott läst walten,
und hoffet auf ihn allezeit,
den wird er wunderbar erhalten
in aller Not und Traurigkeit,
Wer Gott, dem Allerhöchsten, traut,
der hat auf keinen Sand gebaut.


Celui qui se laisse guider par le
bon Dieu et met toujours en Lui son
espoir trouvera un soutien merveilleux
en Lui dans la misère et la détresse,
Celui qui a confiance en Dieu, le
Tout Puissant, n'a pas bâti sur le sable



"Il faut, pour que le tout soit précisément beau, que ses parties le soient également, et qu'il n'en soit pas composé de laides : le Beau doit toutes les assigner à être belles" Plotin : du Beau







L'ancien orgue de l'église St Louis en l'Ile à Paris
Orgue Mutin (1924) dans un buffet XIXeme


Le nouvel orgue de B. Aubertin (mai 2005)
Spiritus ubi vuit spirat




Console : positif de dos.

(Photos B. Aubertin)©
Orgue Aubertin à présent installé à la tribune
de l'église baroque St-Louis-en-l'Ile à Paris



Comment le buffet s'adapte harmonieusement à la tribune :


La tribune avant l'installation de l'orgue.
Photo : A Revel ©





L'orgue est maintenant installé après trois semaines
de montage (mars 2005). Le résultat est magnifique. I
l faut à présent attendre qu'il se repose avant de procéder aux derniers réglages et accords.Le temps pourra alors apporter sa patine.



De l'extérieur, rien ne distingue l'église si ce n'est
cette horloge à double cadran et cette porte à médaillons





La tribune restaurée et renforcée de style jésuite
La coquille sculptée a imposé une disposition particulière
du buffet avec la petite tourelle du positif au centre.



Bernard Aubertin et l'orgue de St-Louis en l'Ile
dans son atelier jurassien de Courtefontaine.(photo "Le Progrèss")

Quelques vues de la fabrication et du montage de l'orgue dans l'atelier
du prieuré de Courtefontaine, Jura (XIIeme).

On peut observer l'importance du détail et de la sculpture du bois.


Les grands 16' de montre

Vue plongeante sur les buffets et la console

Couronnement des tourelles



Panneau décoratif avec le triangle symbolisant la Trinité


faisant miroir avec le décor baroque du choeur


Confection d'un grand 16'
Les tuyaux métalliques sont en étain ou alliage étain/plomb.

Tuyaux du positif et postages en plomb


Réglage de tuyaux en bois (chène ou châtaignier ou épicéa des Vosges)
Les tuyaux en bois ont des lèvres métalliques permettant une attaque instantanée du son

Mise en place des tuyaux de 16' de la montre.
Les tuyaux de façades sont en étain à 75%, râclés ,brunis et vernis.




Finition des sommiers du grand orgue
Les sommiers permettent l'accès à tous les tuyaux.

Mécanisme des registres
Conçus pour être simples et efficaces.


Tirage du Grand Orgue.


Jeux d'ombre et de lumière.

Bernard Aubertin présentant l'orgue (18/09/05)

L'orgue est entièrement mécanique et construit avec des matériaux nobles.
Les buffets ont été conçus selon le "Werkprinzip"c'est à dire qu'ils sont le reflet de la structure interne





Prêt pour le grand voyage


Michel Chapuis ne ménage pas son admiration pour cet orgue
qu'il considère comme une parfaite réussite permettant de jouer la musique baroque allemande
tout comme la musique d'orgue classique française
.
L'instrument est composé de 3.500 tuyaux répartis sur 45 jeux principaux à traction mécanique,
trois claviers de 56 notes et un pédalier de 30 notes, conçu dans la grande tradition des orgues baroques
de l'Allemagne du nord. Cet instrument n'est absolument pas une copie d'un orgue ancien.
C'est une création voulant faire vivre une tradition tenant une place prépondérante dans l'histoire de la facture d'orgue.
Pour cet instrument, B Aubertin s'est en effet référé au grand facteur
préféré de J S Bach Zacharias Hildebrandt (1688-1757)
ainsi qu'à Michael Praetorius (1571-1621) pour créer un instrument unique et original.
Il a nécessité plus de 20.000 heures de travail depuis 1999

Le résultat :









Photos J Revel (juin 2005)

Composition :

 

 

1° clavier :
Positif de dos :


Montre 8'
Bourdon 8'
Quintaton 8'
Prestant 4'
Flûte à cheminée 4'
Flageolet 2'
Flûte 1' 1/3
Sexquialter II rgs
Mixture IV rgs
Dulciane 8'
Allemande 4'

 

 

 

2° clavier :
Grand orgue :

Principal 16'
Octave 8'
Gambe 8'
Flûte 8'
Prestant 4'
Flûte conique 4'
Quinte 3'
Octave 2'
Cornet VI rgs

Mixture IV-VI rgs
Basson 16'
Trompette 8
'

 

 

3° clavier :
Récit - positif intérieur :

Bourdon 8'
Principal 8'
Traversière 8'
Unda Maris 8'
Octave 4'
Flûte 4'
Nazard 3'
Traversine 2'
Octave 2'
Terz 1' 3/5
Quinte 1' 1/3
Sifflet 1'
Mixture III rgs
Fagott 16'
Voix humaine 8
'

Pédale :

Principal 16'
Violon 16'
Bourdon 16'
Quinte 12'
Octave 8'
Bourdon 8'
Prestant 4'
Flûte 2'
Mixture IV rgs
Dulciane 32'
Buzène 16'
Trompette 8'
Cornet 4
'



Accouplements : III/II - II/III à fourchettes
Accouplement à tiroir : II/I - II/Pédale.
Tremblant I et II . Appel anches - boîte humaine.




Le concert inaugural avec Michel Chapuis, Benjamin Alard, Vincent Rigot a eu lieu le 22 juin 2005 devant un auditoire comblé et enthousiaste.

_____________________________________

Autres réalisations de B. Aubertin :

Le grand orgue de la Mariager Kirke à

Copenhague

au Danemark

Une des dernières créations de B. Aubertin (un grand 16' de 45 jeux, commandé par la Mariager Kirke à Copenhague) a été inauuré par F. Jacob le 31décembre 2010 dans l'atelier de Courtefontaine (Jura) en présence de plusieurs centaines d'amateurs enthousiastes.

L'orgue Aubertin de la Mariager Kirke assembé dans l'atelier de Courtefontaine. De gauche à droite :

le Buffet central avec les tuyaux de 16' et la mécanique intéririeure.

L'orgue définitivement installé, admirablement

intégré à l'esthétique de l'église. (Photo Aubertin)

Composition :

1er clavier :

Positif de dos :

Montre  8'
Bourdon 8'
Prestant 4'
Flûte 4'
Flageolet 2'
Flûte 1 1/3'
Sequialtera II
Mixture IV
Dulciane 










2eme clavier :

Grand-Orgue :

Principal 16'
Montre 8'
Flûte à cheminée 8'
Gambe conique 8'
Prestant 4'
Flûte conique 4'
Tierce 3 1/5'
Quinte 3'
Doublette 2'
Mixture IV-VI
Cornet V
Trompette 16'
Tropmpette 8'
Clairon 4'







 

 

 

 

3eme clavier :

Récit : 

Principal 8'
Traversière 8'
Bourdon 8'
Unda maris 8'
Portunal 4'
Nazard 3'
Octave 2'
Tierce 1 3/5'
Quinte 1 1/3'
Mixture III
Fagott 16'
Voix humaine 8'















Pédale :

Principal 16' Bourdon 16', Quinte 12' Octave 8', Bourdon 8', Octave 4' Mixture V 2' + IV, Dulciane 32', Buzène 16', Trompette 8' ,Cornet 4'

 

 

 

 

 

Accessoires : I/II, III/II, Tremblant.

___________________________________________________

Orgue de l'église de

Clairvaux-les-Lacs (Jura).

Cet instrument construit (Novembre 2011) à Courtefontaine est un 8' destiné à l'église de Clairvaux-les-Lacs (Jura). Composé de 17 jeux disposés sur deux claviers de 56 notes et un pédalier de 30 notes, il comporte au positif un jeu original (Clairvallia).

 

L'orgue à présent installé rutile dans le choeur de l'église (Août 2012)

Inauguré par Etienne Baillot le 07/10/2012.

____________________________

Orgue de

St John's college à Oxford

(2008)

Le premier orgue de facture française en

Angleterre.

Composé de 33 jeux répartis sur 3 claviers de 56 notes

et un pédalier de 30 notes

_______________________________

Orgue

de King's College

à l'université d'Aberdeen

(2004)

 

Composé de 26 jeux répartis sur

3 claviers et un pédalier.

Cet orgue offre la particularité de disposer

une montre sur chaque côté du buffet.

 

Bernard Aubertin vient d'entreprendre (janvier 2013) la construction d'un nouvel orgue destiné

à l'auditoire de Calvin à Genève. Cet instrument, un 16', comprend 19 jeux

répartis sur deux claviers manuels (Grand Orgue et Récit) et un pédalier.

Il a été inauguré en mai 2014.

Dessin d'ébauche (manufacture B. Aubertin).

 

L'instrument en cours de montage.

 

___________

B. Aubertin a entrepris (janvier 2014) la construction d'un orgue pour St Laurentius à Erwitte (Rhénanie-Nord Westphalie).

Cet orgue présentera la caractéristique de disposer d'une montre en façade et deux montres latérales.




All rights reserved.

Toute reproduction de ce site requiert l'autorisation de l'auteur..

(Voir contact ci-dessus).

©

 

 

 



retour à la page d'accueil